Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Révolution citoyenne

Les économistes de Molière

16 Juin 2010 , Rédigé par edrobal Publié dans #Révolution citoyenne

On connait les médecins du temps de Louis XIV dont Molière s'est assez moqué. Aujourd'hui, je verrais assez bien Argon du « Malade Imaginaire » en économiste néolibéral. La Commission européenne pourrait reprendre les fameuses répliques : « Clysterium donare, postea saignare, ensuita purgare » (Utiliser le clystère, puis saigner et enfin purger). Et si, malgré cela, le malade ne guérit pas : « Clystérium donare, postea saignare, ensuita purgare. Ensuita, resaignare et repurgare ». Malheureusement, si cela fait rire au théâtre, dans la réalité, comme au XVIIe siècle, cette médecine appliquée à un pays malade a toutes les chances de l'achever.

Et voilà que, tels des moutons de Panurge, toute l'engeance politicienne européenne se lance dans un concours du meilleur élève en finance publique :

  • Le gouvernement français annonce vouloir économiser 100 milliards d'euros sur trois ans pour ramener le déficit en deçà de 3% du PIB d'ici à 2013.

  • L'Allemagne décide de réduire son déficit de 80 milliards en quatre ans.

  • Le gouvernement espagnol prévoit une réduction supplémentaire des dépenses, de 15 milliards d'euros, s'ajoutant à un premier plan en janvier prévoyant 50 milliards d'euros d'économies pour limiter le déficit à 3% du PIB en 2013.

  • Le gouvernement portugais promet de ramener son déficit de 9,4% du PIB en 2009 à 4,6% dès 2011.

  • Le gouvernement italien approuve un plan d'austérité de 24 milliards d'euros portant sur les années 2011 et 2012 pour assainir les finances publiques et rassurer les marchés.

  • La Grèce, l'Irlande, la Grande-Bretagne et d'autres encore ont fait de même.

 

Et qui va payer la note ? Ceux, bien sur, dont les revenus ne sont pas délocalisables. Les salariés, les retraités et tous les exclus de la croissance. Ce n'est pas un hasard si le marché du luxe et les casinos ne se sont jamais aussi bien porté, si la spéculation est reparti de plus belle. Les intouchables le sont restés, je parle de ceux qui se gavent à longueur d'année et qui continueront tant qu'on le leur permettra.

 

Et si vous voulez mieux comprendre en quoi ces mesures et, entre autres la réforme – lire casse – des régimes de retraites sont une foutaise et leur justification une plus grande foutaise encore, lisez ou relisez les « Les chroniques de la monnaie »

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fred 17/06/2010 11:47



bonjour,


 


je vous invite à visiter cette page,


à vous inscrire, à faire circuler, et à participer bien sur.


http://www.facebook.com/event.php?eid=110435565667134


cordialement,


 


FF