Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Révolution citoyenne

Une véritable alternative politique

8 Décembre 2007 , Rédigé par Christian Laborde Publié dans #Révolution citoyenne

Appel des Assises nationales des Collectifs Unitaires Anti-Libéraux

Ensemble, construisons une véritable alternative politique de gauche !

Aujourd’hui notre planète et l’humanité toute entière sont menacées par l’exploitation sans bornes du travail des hommes et des femmes et des richesses naturelles.

Aujourd’hui, une classe dirigeante privilégiée (2% des personnes possèdent 50% des richesses mondiales) impose une politique conforme à ses intérêts. Par sa puissance médiatique, elle manipule les opinions publiques en détournant les aspirations aux changements pour préserver sa domination.

Toujours plus avides, ces privilégié-es veulent réduire toute activité, tout bien commun de l’humanité, y compris la vie, au rang de marchandises. Ils-elles sont prêt-es pour cela à détruire les équilibres écologiques, les droits sociaux acquis dans les pays les plus avancés, les modes de vie qui freinent leur appétit insatiable de profits.

Ils-elles n’hésitent pas à employer la force et la guerre, à violer la démocratie. Indifférent-es à la dégradation des conditions de vie d'une majorité d'hommes et de femmes d'aujourd'hui, ils-elles dilapident les chances de survie des générations futures.

C’est le visage du capitalisme aujourd’hui, le néo-libéralisme, qu’on veut nous faire prendre pour la seule organisation possible de la société.

La politique des gouvernements successifs de la France, les orientations de l’Union européenne, les institutions économiques internationales (OMC, FMI…) participent à cette domination, sous la conduite des dirigeant-es des États-unis. Cela ne peut conduire qu’à des catastrophes sociales, écologiques et économiques de plus en plus dramatiques si les peuples qui en sont les premières victimes ne réagissent pas.

Déjà, en Amérique latine, des gouvernements populaires remettent en cause cette domination. Dans certains pays voisins des forces de la gauche radicale commencent à se regrouper avec succès.

En Europe, en France, il est urgent d’opposer des réponses radicalement nouvelles à ce système injuste, destructeur et inhumain.

L’incapacité à proposer ces réponses entraîne la faillite des partis politiques traditionnels de la gauche.

En 2005, la gauche anti-libérale et alternative avait su se rassembler pour faire triompher le Non à la constitution européenne. Un immense espoir s’était alors levé pour que ce rassemblement se prolonge par une candidature unitaire de cette gauche à l’élection présidentielle. L’incapacité à s’unir pour proposer des réponses communes a entraîné l’échec des forces anti-libérales.

Cet échec conjugué à la faillite des partis de la gauche traditionnelle a rendu possible l’élection à la présidence de la république du candidat de la droite la plus dure que la France ait connue depuis les grandes avancées sociales de la Libération.

Un de ses principaux objectifs est justement de liquider ces avancées.

Nous ne voulons plus de ce constat d’échec, qui ne donne à notre peuple que la seule perspective de vivre plus mal demain qu’aujourd’hui !

Plus que jamais le rassemblement dans les luttes pour combattre et résister aux projets autoritaires et anti-sociaux du pouvoir est nécessaire.

Mais résister ne suffit pas.

Sans un projet politique crédible proposant une autre conception de la société et les moyens de parvenir à ce changement, nous ne pourrons que freiner la destruction de nos solidarités au profit des véritables privilégié-es (en 2006, le patrimoine des 500 plus grandes fortunes françaises s’est accru de 80 milliards d’€, à comparer aux 11 milliards de supposé déficit de la Sécu !).

Un autre avenir est possible si nous le voulons.

Cette alternative ne peut venir que des forces convaincues de cette nécessité.

Nous voulons contribuer à construire une grande force politique nouvelle avec celles et ceux qui pensent qu’une autre façon de vivre ensemble est possible, qu’on peut vivre mieux sans forcément consommer plus, que la compétition et l’individualisme égoïste ne sont pas les seuls moyens de réussir sa vie. Où tou-tes puissent se retrouver, dans la diversité de leurs expériences, de leurs engagements, de leurs luttes. Cette diversité n’est pas un obstacle, mais au contraire une formidable richesse si la volonté de travailler ensemble l’emporte sur celle d’imposer le point de vue de sa sensibilité, de son parti, de sa philosophie.

Ce mouvement doit s’appuyer sur des valeurs et sur un projet politique clairs, pouvant recueillir un large soutien populaire. C’est la garantie de ne pas reproduire les erreurs des précédents gouvernements de gauche à majorité socialiste, qui n’ont jamais remis en cause les intérêts des forces économiques et financières dominantes.

Ce projet politique à construire doit pour cela comporter les engagements suivants :

  • permettre la satisfaction des besoins immédiats et sociaux des peuples, dans le respect des ressources disponibles sur la planète, en modifiant la répartition des richesses,

  • permettre l’épanouissement de chacun, dans le respect de sa liberté individuelle, quels que soient son sexe, sa condition sociale, son origine,

  • rendre le monde habitable pour les générations futures en remettant en cause le modèle de développement capitaliste basé sur la consommation croissante de marchandises, la surexploitation des travailleurs et le gaspillage des richesses naturelles,

  • inventer une démocratie nouvelle, dans laquelle chaque citoyen-ne aura accès aux moyens de comprendre les enjeux et de faire les choix politiques qui le concernent,

  • faire de la paix et de la coopération entre les peuples la nouvelle façon d’écrire l’histoire, en France, en Europe et dans le monde.

Ces points sont bien sûr à approfondir. Nous n’avons pas la prétention d’y arriver seul-es ! Nous proposons aux forces politiques, sociales, associatives qui partagent ces objectifs de s’engager ensemble dans la construction de ce projet politique et dans sa mise en œuvre.

Ce projet prendra sa force dans une visée émancipatrice basée sur des valeurs essentielles que la gauche actuelle n’a pas su défendre. Il est urgent de reconstruire une gauche qui allie justice sociale et écologie, démocratie et égalité, solidarité et liberté, féminisme, anti-racisme, pacifisme, réponses concrètes pour demain et projets d'avenir dans l'unité la plus large.

Organisons ensemble, à cette fin, les États généraux de cette gauche dès 2008.

Mais, sans attendre ni se soumettre au bon vouloir de quelque état-major que ce soit, nous voulons être un creuset de ce rassemblement et un outil pour commencer à le construire, partout où cela est possible.

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans ces objectifs, qu’ils-elles soient ou non engagé-es dans un parti, une association, un syndicat, à participer à notre mouvement dans les collectifs existants ou à créer.

Ensemble, construisons une réelle perspective politique aux luttes et aux résistances contre les ravages du capitalisme.

Ensemble, inventons une autre façon de faire de la politique !



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article