Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Révolution citoyenne

Après l'Irak, l'Iran ?

21 Novembre 2006 , Rédigé par Christian Laborde Publié dans #Politique internationale

Les faucons de Washington envisagent d'attaquer l'Iran, selon le "New Yorker"
LEMONDE.FR 20.11.06

Dans un article intitulé "Le prochain acte" et publié lundi 20 novembre dans le magazine The New Yorker, le journaliste américain Seymour Hersh révèle que les faucons de l'administration Bush, défaits lors des élections de mi-mandat du 7 novembre, continuent de croire à une attaque militaire contre l'Iran. Quitte à se passer de l'approbation du Congrès, désormais aux mains des démocrates.

Un conseiller du gouvernement a confié à Seymour Hersh que "de plus en plus de gens voient dans l'affaiblissement de l'Iran le seul moyen de sauver l'Irak".

Dans son article, Seymour Hersh affirme également que selon un rapport secret de la CIA, dont il a eu connaissance, il n'y a pas encore de "preuves concluantes" que l'Iran cherche à fabriquer des armes de destruction massive (ADM). La CIA, qui s'est fondée sur des observations par satellite ou encore des relevés de taux de radioactivité, est dubitative quant à la constitution par l'Iran d'un arsenal nucléaire militaire.

La Maison Blanche et le secrétariat à la défense ont lu ce rapport mais ses conclusions ont été écartées. "Ils ne cherchent que le confort moral pour justifier une action", déplore un responsable du renseignement. Pour M. Hersh, ce scénario rappelle 2003. Avant l'invasion de l'Irak, en mars 2003, la Maison Blanche avait également exprimé son désaccord avec une analyse de la CIA qui émettait des doutes sur la présence d'armes de destruction massive dans ce pays. Finalement, les Américains n'en ont pas découvert en Irak.

Si seul les imbéciles ne changent jamais d'avis, Bush et sa clique forment le plus bel ensemble de crétins de la planète. Surtout ne pas changer une politique qui a échoué. Au contraire, la répéter. Et pour ceux qui croient ce scénario improbable, je voudrais rappeler l'exemple de la guerre du Viet-Nam. C'est quand celle-ci commençait à mal tourner pour eux, que les USA l'ont étendue au Laos et au Cambodge et ont déstabilisé ces deux pays amenant par la suite l'effroyable dictature de Pol Pot.

Le Blaireau, lui, semble s'enfoncer dans la confusion. Le caniche préféré de Bush s'emmêle dans ses arguments pour expliquer que s'il a eu tort, ce n'est pas de sa faute :

« Tony Blair est plongé dans l'embarras après avoir semblé admettre vendredi, sur la nouvelle chaîne en anglais d'Al-Jazira, que la guerre en Irak était un "désastre", ce qui a été immédiatement minimisé par son entourage. Au journaliste qui présentait l'intervention de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis comme ayant "été jusqu'à présent plutôt un désastre", le premier ministre a répondu : "Ça l'a été", avant d'enchaîner sur une explication des raisons de la violence en Irak, incriminant "Al-Qaida et les insurgés sunnites d'un côté, les éléments soutenus par l'Iran avec les milices chiites de l'autre". "Sa langue a simplement fourché", a déclaré le porte-parole aux journalistes dans la capitale pakistanaise. ».

J'ai toujours pensé que Blair était un crétin prétentieux, mais maintenant, c'est son entourage qui le fait prendre pour un débile qui ne sait plus ce qu'il dit, afin de masquer la réalité. Un menteur finit toujours par se contredire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article