Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Révolution citoyenne

Edmund Phelps, un Nobel contre le CPE

10 Octobre 2006 , Rédigé par Christian Laborde Publié dans #Economie

Edmund Phelps prix Nobel d'économie 2006 jette un gros pavé dans le jardin des néolibéraux. Un type qui plaide pour la subvention des bas salaires, et défend les anti-CPE !

«Un marché du travail déréglementé ne supprimera pas le chômage et ne transformera pas les tra­vailleurs sans qualification et sans grande efficacité en salariés hautement productifs et bien payés.»

«Une baisse d'impôts pourrait avoir des conséquences sur l'Etat providence et sur la protection so­ciale qui constitue une richesse collective. Dans ce cas, la réduction d'impôts augmenterait peu à peu la richesse privée tout en diminuant la richesse collective.»

«La liste des pays à chômage élevé en comporte certains qui ont une fiscalité élevée, comme l'Alle­magne, la France ou l'Italie, mais également d'autres qui ont une fiscalité faible comme le Japon ou l'Espagne. De même, la liste des pays où le chômage est le plus bas en regroupe certains qui ont une fiscalité faible comme la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, mais également d'autres comme le Danemark ou la Suède où la fiscalité est très élevée».

Il est à noter par ailleurs, que le taux de chômage en Grande-Bretagne est maintenu bas par des arti­fices de statistique, les chômeurs de longue durée non reclassables sont dirigés vers d'autres systèmes sociaux : retraites anticipées, assurance invalidité...

Ses travaux remontent à Mathusalem : aux années 60 et 70. «L'Académie est très conservatrice, elle ne décerne pas des prix pour des travaux qui ont moins de quinze ans car la profession n'a pas encore eu le temps de les évaluer», avouait hier Phelps.

Dommage, je pensais que mon blog pourrait me valoir le prix Nobel d'économie 2007.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article