Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Révolution citoyenne

Eurocratie

28 Février 2009 Publié dans #Politique

Décidément, cette Europe technocratique, mondialiste et ultra libérale qu'on nous impose me donne une indigestion. Elle est tellement à l'opposée de cette Europe solidaire et démocratique que j'appelle de mes vœux. Voici qu'à nouveau, le lobby agroindustriel donne de la voix pour imposer ses OGM aux pays récalcitrants. Et la voix de son maître est portée en l'occurrence par la Commission qui se comporte une nouvelle fois en gouvernement de l'Europe, un gouvernement qui ne répondrait devant aucune autre autorité. La méthode utilisée par la Commission pour imposer la volonté de ses mandants est clairement visible dans cet article de Libération : diviser pour régner.

« L'exécutif européen va tenter de contraindre deux pays - l'Autriche et la Hongrie - à lever l'interdiction de cultiver le maïs génétiquement modifié MON 810 de la multinationale américaine Monsanto lors d'une réunion des ministres de l'Environnement à Bruxelles.

Elle entend ensuite s'attaquer aux interdictions édictées en France et en Grèce. »

Donc, elle s'attaque à deux petits pays, récemment entrés dans l'UE et supposés plus sensibles à la pression, pour ensuite, une fois l'opposition réduite à deux pays, les obliger à renoncer à leur interdiction en arguant qu'il sont minoritaire et que la majorité a toujours raison en démocratie. Comme si l'UE était un espace démocratique.

« Invoquant une possible plainte contre l'UE à l'OMC, M. Barroso ne veut pas attendre. Face aux divisions des pays membres, très fortes sur le dossier OGM, il compte sur un mécanisme de décision complexe pour imposer la levée des interdictions. »

L'absurdité est que, bien qu'étant l'union de pays démocratiques, l'UE est un espace a-démocratique. La preuve en est donnée avec les OGM. La volonté du lobby industriel et de l'OMC prévaut sur notre volonté de vivre et manger sans OGM. La conclusion est évidente : nous devons utiliser les prochaines élections européennes pour donner un signal clair à la classe politique.

Que veulent donc les partis ou mouvements qui réclament nos voix pour cette élection ? Influer sur le parlement européen, plus ou moins à gauche ou à droite. C'est une illusion. Le parlement européen est un fantoche fait pour distraire les peuples pendant que les décisions se prennent ailleurs. Pour certains même, le but de participer est simplement de se compter ou de se financer.

Alors ? Voter blanc ou s'abstenir ? Peine perdu. De toute façon, cette élection n'a jamais beaucoup mobilisé les électeurs sans que les politiciens s'en émeuvent. Est-ce qu'une abstention plus massive changerait la donne ? Probablement pas.

Reste à voter pour un mouvement qui ferait de ce vote un référendum contre cette Europe en prônant la sortie de la France des Traités.


On ne peut pas réformer l'UE de l'intérieur ! Elle est bien trop verrouillée pour cela. L'UE, on l'aime ou on la quitte. Et bien, quittons la !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article