Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Révolution citoyenne

Tiers-Monde

22 Avril 2008 Publié dans #Révolution citoyenne

Une ONG en tournée pour soigner les laissés-pour-compte de l'ultra libéralisme.

LIBERATION.FR : mardi 22 avril 2008

Une lumière blafarde éclaire le porche de la petite école du village, sous lequel une centaine de silhouettes sont alignées devant l'entrée. Des hommes, des femmes, quelques enfants, des sacs de couchage, des amas de couvertures, des lits de camp, des chaises pliables. Certains dorment à même le sol, pour garder leur place, tandis que des membres de leur famille se reposent, à tour de rôle, dans la voiture rouillée sur le parking.

[...]

La cohorte attend en silence, dans le froid, l'heure de l'ouverture des portes, prévue à 6 heures et demie du matin. L'expédition médicale s'est installée la veille dans l'école. Les médecins et infirmiers volontaires ont investi le gymnase, où ont été disposées les chaises de dentiste portables, les compresseurs, les machines dentaires. Les instruments stériles ont été rangés sur les tables pliables, sous les panneaux de basket.

Dans quel région du Tiers-Monde sommes-nous donc ? En Afrique ? Non, dans le pays le plus puissant et l'un des plus riche de la planète : les États-Unis.

Nous sommes au cœur du Tennessee : un État où les gens ont l'accent traînant du sud, vont beaucoup à l'église, votent de préférence républicain et sont plus pauvres que la moyenne.

[...]

Dans tous les Etats-Unis, 47 millions d'Américains vivent sans couverture santé, et des dizaines de millions d'autres ont des assurances précaires.

Voilà l'ultra libéralisme dans ses œuvres, ce système que l'on nous donne en exemple et que Sarkozy et sa droite "décomplexée" voudrait instaurer.

Jerry Randall, un charpentier d'une cinquantaine d'années, est l'un des premiers : « J'ai perdu mon travail il y a deux mois, car avec la crise des subprimes, la construction est sinistrée. Ca fait quinze ans que je n'ai plus d'assurance santé et je crois que je ne pourrais jamais plus en avoir. Il y a deux semaines, je me suis brûlé les mains au deuxième degré, et j'ai dû me soigner tout seul, sans faire appel à un médecin... Tant qu'il n'y aura pas un système de santé universel aux États-Unis, il y aura de plus en plus de gens dans ma situation. » « Parfois, dit Edna Smith, une ouvrière au chômage de 47 ans qui est venue se faire arracher des dents, il faut que j'aille demander de l'aide à mon église pour payer mon assurance santé. Toute ma vie j'ai été indépendante, mais aujourd'hui tout se débine. Ma mère, diabétique, n'a pas pu prendre ses médicaments depuis trois semaines, faute d'argent. J'ai honte, pas pour moi tellement, mais j'ai honte pour mon pays. On est supposé être le pays le plus riche du monde et regardez ce qui ce passe. C'est indigne »

La conclusion, laissons-la à Pamela Davis, une étudiante en médecine de l'université du Tennessee : « L'industrie médicale et pharmaceutique, l'industrie de l'assurance, tous ces lobbies opposés à la mise en œuvre d'un système de santé public sont si puissants dans ce pays que ce sont eux qui font la loi. Ils iront jusqu'au bout pour conserver leurs bénéfices. »

Et nous, laisserons-nous les possédants, la nouvelle féodalité, faire la loi et accaparer le pouvoir sur nos vies ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article