Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Révolution citoyenne

Le « risque Mélenchon » suite mais pas fin

18 Avril 2017 , Rédigé par edrobal Publié dans #Révolution citoyenne

Et voici qu’après le « risque Mélenchon », un autre danger plane sur cette campagne : voici venir « Le dangereux retour du militant dogmatique ». D’après Alain Besançon historien spécialiste du totalitarisme, les primaires ont libéré, non pas la voix du peuple, mais celle, plus passionnée et radicale, du militant. Bon ! Personnellement, je n’ai participé qu’aux primaires PS de 2012 pour voter Arnaud Montebourg – personne n’est parfait – mais cette fois, j’étais trop certains des chances de JLM pour me mêler à la tambouille de PS. Mais enfin, qu’y a-t-il de dogmatique à avoir éjecter cette raclure de Vals ?

Alors, ce cher Besançon qui, lui, n’est surtout pas un dogmatique, nous sort son catéchisme libéral bon teint : « Le militant n’est pas le peuple. [..] S’il est de gauche, il puise au stock séculaire de la gauche, l’égalité, la justice … ». Enfer et damnation, tout s’explique ; c’est dogmatique de s’opposer à la marche du progrès tel que conçu par le système dominant. Et le brave homme – non dogmatique je le rappelle – d’en remettre une louche : « Au centre, les passions du militant sont plus tièdes, soucieuses de bon gouvernement, de solutions rationnelles. Il serait plutôt un anti-militant. Il tâche de réfléchir aux intérêts généraux du peuple, au bien commun. ». Le sieur Besançon qui n’est pas au RMI a remarqué à quel point les « intérêts généraux du peuple » ont été bien défendus durant ces dernières années. Vous avez compris ou faut-il vous en remettre une dose : « La France de 1848 était rongée de militantisme. Les romans d’Hugo et de Flaubert en présentent plusieurs spécimens [..] Cependant, et Napoléon en vit l’avantage : il noyait le militant sous la foule immense des votants, médiocrement intéressés à la politique théorique et occupés seulement de leur intérêt concret – lire intérêt personnel opposé à l’intérêt général – [..] Le militant triomphe dans les toutes prochaines élections, porté par les réseaux sociaux. Mélenchon présente un programme absurde, mais incontestablement le plus « à gauche ».

Et là, on se demande ce que vient faire Mélenchon qui n’a pas voulu plonger dans le marigot des primaires PS ? Et bien : « Il fait revivre Hébert, Marat, Blanqui, Lénine, Marchais et leurs militants passionnés. » Alors, maintenant, c’est peut-être de nous qu’il s’agit, nous les insoumis qui n’avons pas choisi de militer dans un des partis du système et qui appuyons « un programme économique aussi démagogique que celui de Mélenchon. »

Cette campagne sentait déjà mauvais – dixit Moi Président – à cause de deux candidats mis en cause par la justice, maintenant, elle va vraiment puer à cause de la boue que l’oligarchie et ses laquais vont déverser sur le candidat de la France Insoumise.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article